Naître Jean-Luc Petit...  Devenir écrivain malgré les mauvaises cartes en main...
Livres publiés
Ecrire... un peu raconter sa vie
Allemagne
deux ans de détention au Camp de concentration.



Je ne parvenais pas à dormir avant les douze coups frappés par l'horloge de grand-mère. Maudit repère du temps dominant l'unique pièce, au-dessus du lit, cachant sur quelques centimètres carrés, l'ignoble gris-vert du papier peint lézardé. Naguère, il représentait - si je m'en réfère aux photos sépia du cahier où mère annota retour de papa - une fête foraine avec un grand feu où dansait et riait une jeunesse.
L'homme, mon grand père, se prénommait Charles, de retour au pays après deux ans de détention au Camp de concentration, là-bas, ce repaire de bandits, de vauriens, l'Allemagne.
Ces sales boches furent d'ailleurs, comme le témoignaient les constantes plaintes et ana-thèmes affichées lors des repas de famille depuis que la mémoire me permet le souvenir, la cause de son décès.
Privations et vexations, origines de nos maux.


page suivante : Grand-père est parti au ciel

commande et informations AUTEUR







Commentaire possible


- Fanny (lu 1 ), le 20 novembre 2014 avant 14 heures 21 : Quelques femmes s'obstinaient, à cause de ses galantes allures, à défendre le vieillard. Quelques-uns l'éboutaient avec une politesse glaciale, d'autres avec ironie. La plupart reconduisaient sèchement.



Commentaire sur le forum :
Lecture et commentez.


Allemagne deux ans de détention au Camp de concentration