Naître Jean-Luc Petit...  Devenir écrivain malgré les mauvaises cartes en main...
Livres publiés
Ecrire... un peu raconter sa vie
La main tendue Ami




La main tendue...

La main tendue, pas seulement celle du spécialiste. L'Ami, avec ses mots, son Amour, son dévouement, sa présence. Même s'il devient parfois con, barbant ou utopiste, cet Ami souhaite te replacer dans la suite logique de la vie où l'être humain accepte le
S contrariétés, le désespoir ou la trahison de l'autre, comme prix à payer afin de continuer à observer l'aube et l'horizon nouveau.
On croit s'en sortir seul parce que le premier venu n'essaie pas de vous comprendre mais débite un sempiternel discours, en regardant sa montre. Le premier venu, son affreux sourire et sa compassion d'hypocrite professionnel. Le véritable ami, pleure ave
C vous ou vous plonge son poing dans la tronche, le véritable ami a parfois le visage inconnu de l'Ami de demain.
Des amis m'entourent mais que de temps perdu avec les copains véreux, vénéneux, venimeux.

Mère grossissant, resta allongée, visitée chaque jour par le docteur. Un soir monsieur le curé vint, on m'expédia au lit sans manger, j'eus peur de perdre ma maman adorée, partie au ciel sans avoir pu me dire au revoir. La nuit durant, je priais, convain
Cu de lui éviter ainsi d'accompa-gner Henriette, notre voisine, envolée trois mois auparavant. Elle aussi avait connu le lit plusieurs semaines mais contrairement à maman, aban-donna de nombreux kilos.
N'est-on pas présentable normal au bon Dieu, qu'il faille ainsi se métamorphoser avant la grande explication ?
J'appris le lendemain une nouvelle bonté du prêtre : *il avait guéri ma maman, d'après ce que je pus entendre, l'oreille contre la porte, le docteur et une autre femme participèrent au sauvetage.


page suivante : la mort

commande et informations AUTEUR







Commentaire possible


- Fanny (lu 36 ), le 19 novembre 2014 avant 9 heures 12 : « Attention !... Ne bougeons plus. » « Canaille ! voleur ! imposteur ! » Les cris, les injures, les menaces bondirent de toutes parts, s'entre-croisèrent, éclatèrent dans un effroyable vacarme autour du mutisme rigide et solennel du défunt.



Commentaire sur le forum :
Lecture et commentez.


La main tendue Ami ses mots son Amour