Changer de nom, changer de vie...
Renaître Terdream... le 3e rêve...
- Youtube Aventure.


- Bouquins
Naître Jean-Luc Petit...  Devenir écrivain malgré les mauvaises cartes en main...
Livres publiés
Ecrire... un peu raconter sa vie

Le temps qui passe








Le temps qui passe

...

Le temps qui passe

n'est pas forcément perdu et inutile. Si Nous le souhaitons, il Nous change, apporte son regard innocent et un coeur disponible, au monde, à la vie, aux autres.

Changer, briser la courbe, donner une impulsion et vivre de nouveau, nous apparait utopique. Trop tard. Je ne changerai plus. Je suis Moi et ce n'est déjà pas si mal. Vies culs-de-sac et plaintes barbantes, entre bureau et embouteillages.

Prisonnier d'un Amour apparemment enfui, d'un rêve apparemment inaccessible, du soi-disant bonheur, on attend, sans réfléchir, inhibé et désespéré ou plutôt sans espoir, inconscient d'un ailleurs, la vraie vie... la dérision et l'émotion.

Abandonné, on abandonne, on est seul. Jamais personne n'a connu telle misère. Coupé du lien ombilical, perdu, c'était bien avant... alors on crève ou on triche.
On triche d'abord avec soi, en enrobant de mys-tère les cartes truquées, occultant l'impossibilité à croire, puis on se range à l'idée communément admise de la monotonie de l'exis-tence... qui ne bluffe pas finalement et le masque supplante la réalité.
.. on a un rôle à tenir...

Qui apparait tel qu'il est, qui ose crier je suis ainsi, unique assemblage de cellules abouti à ce résultat, capable de me désavouer demain si on me montre ou si je découvre l'erreur fatale.

Se lever, refuser, s'opposer, même après une inepte vie commune avec la bêtise, demeure réalisable et réaliste.

Ainsi Arthur M., romancier, poète, chanteur, cinéaste, artiste complet, Arthur M., taraudé de l' Amour impossible, a-t-il le droit de briser son mythe ?

L'oeuvre et l'image ne nécessitent-elles pas le silence des blessures ?
Un personnage public peut-il conserver son identité, montrer son coeur et ses rêves ?

Ce choix de la vérité, de l'intégrité, Nous le rencontrons, qui, où que nous soyons.

Jean-Luc PETIT



page suivante : quarante six ans

commande et informations AUTEUR







Commentaire possible


- Fanny (lu 11 ), le 22 novembre 2014 avant 19 heures 52 : J'ai porté les armes sous le premier Empire. J'ai vécu frugalement.



Commentaire sur le forum :
Lecture et commentez.