Naître Jean-Luc Petit...  Devenir écrivain malgré les mauvaises cartes en main...
Livres publiés
Ecrire... un peu raconter sa vie
prémonition
Un soir de mai je te croiserai



La prémonition m'accompagne.

Un soir de mai, je sais te croiser et le banaux disparaîtra par enchantement.
Un soir de février, je devance ton proche départ et griffonne :
Des couples au restaurant sabrent le champagne, sans même se sourire. Les yeux éteints, le coeur vide, simplement par habitude. Un anniversaire.
Serions nous devenus comme eux, Toi -------- ---- je te l'ai avoué, quand tu liras ces mots, trop de jours se seront écoulés sans Nous, je te l'aurai crié, je te l'aurai pleuré. Je serai guéri et t'attendrai. Je saurai être heureux sans toi, je serai p
Rêt pour le grand bonheur. Loin, proche de l'océan...
Un soir de juin, je sais la mort encore loin mais la renifle par procuration, ce sera le coma.
Un soir je sais, toi, vêtue de noir, ton viscéral désespoir, ta différence revendiquée, la compréhension immédiate et réciproque. Un soir je sais, un vernissage où notre regard se détourne des toiles... si le grand bonheur c'était ainsi, qu'aujourd'hui n
Ous emmène ?
Amour-stoppeur du coeur...
Cette gare où tu caches ton regard comme un retard des mots sur le martèlement du coeur.
Malgré la prémonition, la surprise demeure, quand le possible prend forme, prend force, la farce s'efface, la vie nous informe du bonheur hors normes; on a vingt ans, peu importe les en-jeux et leurs grands discours, la planète peut exploser sous dix min
Utes, rien ne nous retirera ces parcelles d'éternité. C'est cela la vie, se croire invulnérable l'espace d'un rêve.

Les visions acheminent la vérité vers une lucidité sublimant la résonnance corporelle commune : *je suis la réincarnation d'une fleur sauvage bannie de son cocon suite à une pluie radioactive.

L'euphorie traversait le monde, la guerre s'achevait. En neuf secondes une génération s'éclipsait. A la visuelle conscience humaine perturbée du passage des trains et du faciès des pantins s'ajouterait la fracture temporelle, oubliée des manuels d'histoi
Re.
Les traces, en Nous, au tréfonds, inaccessibles à l'oeil occidentalisé, bureaucratisé, amnésique, guident les ondes et le destin des êtres.
Cette vie de retard engendre le tumulte des âmes en contact avec l'univers, avouons l'appartenance intersidérale de nos rayons magnétiques; nos vibrations complètent le réseau d'une conscience universelle.
De galaxies en planètes, chaque atome organise, à l'infinitésimal, le déplacement de l'ensemble.
Un, peut détruire ou sauver.

J'ai décodé le lien tissé en moi, d'une forêt au Kenya, au sommet de l'Everest, magnifiant l'hu-maine condition, là où nul ne pouvait me suivre, je ne devais plus m'étonner de cette solitude.


page suivante : ce que les hommes ont cru voir

commande et informations AUTEUR







Commentaire possible



Commentaire sur le forum :
Lecture et commentez.


prémonition Un soir de mai je te croiserai