Naître Jean-Luc Petit...  Devenir écrivain malgré les mauvaises cartes en main...
Livres publiés
Ecrire... un peu raconter sa vie
quarante six ans et il semble contemplatif




Depuis quatorze jours, Arthur a quarante six ans. Assis au coin de la rue dite principale, il semble contemplatif, le regard fixé vers les nuages, il attend.
Il n'attend que ses idées, c'est cela sa conception de La liberté. Il se parle, tente de se comprendre et se débat avec le film de son existence; ce n'est pas la dernière image figeant les yeux et résumant une vie, simplement un repli du monde de la vite
Sse, un isolement. Les mots se présenteront à lui comme dévale la coulée de lave libérée, après une gestation de durée diférente de nos horloges. Ils réchaufferont ou blesseront, on les observera peut-être de loin, les déclarant beaux, essentiels ou insi
Pides.
Il parlera ainsi sans vouloir ni imaginer témoigner, il s'interrogera de longues heures, il se revivra. Sans nostalgie.
Impassible, insensible, absent au regard des autres. Heureux, lucide, réconcilié avec la vie. S'il chante c'est parce que la mélodie rythme les battements du coeur.
S'il pense à la mort c'est sans obsession, comme un fait divers nécessaire, donnant à la destinée sa véritable ampleur. La beauté est fille de l'éphémère.
Les heures, la tombée du jour, la pluie savent ne détenir la moindre influence sur lui.
Seule la faim, peut-être, le reconduira au monde cinétique.
Pourtant, la réflexion s'apparente à une étape essentielle avant l'action, même en dédiant sa vie à la philosophie et à la vertu, on ne peut décider de s'éloigner définitivement du commun des mortels sans franchir le pas vers le néant ou accéder à la sag
Esse.
Il ne sera jamais parfait, il le sait.
Quand ses membres le pousseront, où ira-t-il ?
Vers quel rêve, quel asile, quelle vérité ?



page suivante : personnage public

commande et informations AUTEUR







Commentaire possible

- le 01 aout 2013 à 20 heures 55
Jacques : *René a téléphoné, il a un devis pour refaire les trous du toit de la grange pour un montant d'environ 1800,00 €.
Il a rencontré le notaire cette semaine, la mairie a payé en juin, il reste 11 000,00 €.
Est-tu d'accord pour faire les travaux?
La propriété est assurée à AVIVA, le notaire aurait réglé pour 1 an.
A voir ou l'assurer par la suite.
Il a donné à AURELIEN, la table ronde et le buffet dans la 1ère pièce. Le buffet côté évier et les pieds derrière sont pourris, ainsi que les planches intérieures ou il mettait son pain. La table, les rallonges sont gondolées et il est difficile de l'allonger.
René m'a demandé de t'en informer et il attend donc ta réponse pour les travaux suite au devis.



Commentaire sur le forum :
Lecture et commentez.


quarante six ans il semble contemplatif